Retrouvez à tout moment le calendrier 2016-2017

Les Blancs jouent et gagnent

Quittons momentanément le problème de mat pour une petite incursion dans le domaine de l’étude (diagramme n°3). En voici une assez simple mais peut-être trop connue (Novoye Vremya, 1895) du célèbre Aleksey TROITSKY qui en composa environ 2000…

Une position légère et engageante qui nous replonge dans une ambiance de finale avec l’énoncé bien connu : « Les Blancs jouent et gagnent ».

Rappelons que dans une étude, le but visé est le gain ou la nulle, et que, contrairement au problème de mat, il n’y a pas de limite fixée concernant le nombre de coups à jouer pour y parvenir.

Bon amusement et commentaires bienvenus,

Joël

étude (2)

6 commentaires.

  1. Indice : on va voir ceux qui ont suivi cette année 😉
    Joli !

  2. Joli, et pas si facile, je trouve !

  3. joli, mais beaucoup plus simple a trouver que le precedent!

  4. Plus simple en effet. Avec une solution complète nettement plus courte.

  5. Une petite étude amusante, qui pourrait ressembler à une fin de partie réelle !

    Merci Joël !

  6. Ceux qui ont cherché auront sans doute trouvé la solution de cette petite étude :

    1. Fh6+, Rg8 2.g7, Rf7 3. g8=D+, RXD et les Blancs peuvent maintenant annoncer mat en 3 coups : 4. Re6, Rh8 5. Rf7, e5
    6. Fg7 mat.

    Mais les Noirs pouvaient choisir de perdre autrement :
    2…e6+ 3. Rd6, Rf7 4.Re5, Rg8 5. Rf6, etc… ou
    2…e5 3. Re6, 3… e4 4. Rf6, etc…
    2 variantes moins brillantes mais qu’il fallait tout de même envisager.

Commenter.