Retrouvez à tout moment le calendrier 2018-2019

Une Étude de Nathan

Malgré quelques entorses à l’orthodoxie du domaine, voici une jolie composition de Nathan :

Les noirs jouent et gagnent.

Les noirs jouent et gagnent.

Les Parties justificatives

Les parties justificatives sont un type de problèmes d’échecs pour lesquels il s’agit de déterminer quelle unique partie d’échecs jouée dans les règles permet, à partir de la position initiale, d’aboutir à la position proposée dans le nombre de coups indiqué.

Nul besoin d’être un spécialiste des ouvertures ou un joueur de première catégorie, il suffit de connaître les règles du jeu (et de faire preuve de logique).

Par exemple :

Position après le 4e coup des noirs

(si vous ne connaissez pas déjà cette position, cherchez un peu avant de cliquer sur Lire la suite…)

Lire la suite… »

A vous de jouer !

Dans une partie du Championnat du Val d’Oise 2018, le jeune Nathan se prépare à jouer l’intéressant Tb6.
A vous de jouer : quelle est votre évaluation de ce coup ?

Mate un peu – n°9

Patrick Martinez, Europe-Echecs, mars 1986

Les Blancs jouent et font mat en 3 coups.

Un « vrai » problème celui-là, mais  assez simple pour un 3 coups, compte tenu du jeu noir bien restreint.

Merci par avance de vos commentaires, appréciations (niveau de difficulté), et critiques éventuelles de la construction du problème ou de sa solution.

problème N°9

Mate un peu – n°8

Ce n’est en fait qu’un simple exercice concocté par votre serviteur pour illustrer un thème assez peu abordé.

Trait aux  Blancs.  Quel serait à votre avis le meilleur coup ?

problème N°8

Mate un peu – n°7

problème N°7

J.K. HEYDON, Good Companion CPC, 1921.

Les Blancs jouent et font mat en 2 coups.

Un petit mat brillant avec une très jolie clé pour clore cette année.

Une fois la solution trouvée, et non divulguée trop tôt, on peut aussi laisser une appréciation ou proposer une évaluation de la difficulté, sur une échelle de 1 à 3 par exemple.

Bonne résolution en attendant celles de la nouvelle année.

Joël

Mate un peu (n°6)

position N°6

Les interceptions stimulent votre sagacité ? Ce mat en 2 est fait pour vous.

Sans dévoiler trop vite la clé, on peut déjà indiquer le nombre de variantes et identifier le ou les thèmes.

Commentaires toujours bienvenus.

Bonne résolution !

Joël
Lire la suite… »

Les blancs jouent et gagnent

Les Blancs jouent et font mat en 2 coups (position 4)

Un retour au mat en 2 avec cette composition de J. SCHEEL (1919).

Si la solution est trop facile, on peut toujours se faire un petit chrono.
Lire la suite… »

Les Blancs jouent et gagnent

Quittons momentanément le problème de mat pour une petite incursion dans le domaine de l’étude (diagramme n°3). En voici une assez simple mais peut-être trop connue (Novoye Vremya, 1895) du célèbre Aleksey TROITSKY qui en composa environ 2000…

Une position légère et engageante qui nous replonge dans une ambiance de finale avec l’énoncé bien connu : « Les Blancs jouent et gagnent ».

Rappelons que dans une étude, le but visé est le gain ou la nulle, et que, contrairement au problème de mat, il n’y a pas de limite fixée concernant le nombre de coups à jouer pour y parvenir.

Bon amusement et commentaires bienvenus,

Joël

étude (2)

Mate un peu [2]

La rubrique des mateurs @mateurs  (N° 2)

Encore un mat en 2 coups mais, pour une fois, avec une position un plus chargée (8 +9)

Avec ce problème, le compositeur et mathématicien  soviétique Lev Lochinsky a remporté le 1er prix au concours Mémorial Tschigorine  (1949-1950).

Top chrono, c’est parti !

Bon courage.

Joël

L.I. Lochinsky. Mat en 2 coups

Les blancs jouent et matent en deux coups.