Retrouvez à tout moment le calendrier 2018-2019

[Coupe de France 1er tour] : le compte-rendu d’Emmanuel

En ce dimanche 14 octobre, nous rencontrions le club de Livry-Gargan à l’occasion du premier tour de la Coupe de France. L’originalité de cette compétition, par équipes de 4, c’est surtout que nous ne sommes pas contraints de nous positionner dans l’ordre du classement Elo. La conséquence est qu’un joueur plutôt amateur peut rencontrer un joueur plutôt confirmé, voire même professionnel, et même MI ou GMI !
C’est ainsi que récemment, je ne sais plus si c’était la saison précédente ou celle d’avant, Benoît a eu l’honneur de défier le GMI et champion du monde vétéran, Anatoli Vaïsser.

A l’occasion de ce premier tour, j’ai eu moi-même l’occasion de rencontrer le MI Abdelaziz Onkoud, tout juste de retour des Olympiades avec l’équipe du Maroc.

Plutôt que de commenter les parties, j’ai sélectionné les positions critiques et interrogé les jeunes pousses de l’Echiquier du Lac, en plein championnat du Val d’Oise le 11 novembre. Certains ont accepté de laisser leur tablette ou Smartphone quelques instants pour se plonger dans l’analyse d’une position.

Avec les Noirs, Benoit a joué une partie dans laquelle il a pris un avantage positionnel très tôt. J’ai demandé le point de vue de Nathan (Benjamin) sur la position après le 18ème coup des Noirs.

Son analyse est limpide… « Le coup à ne surtout pas jouer avec les Blancs est d5 ; ils n’auraient plus de jeu, à part avancer le pion a. Le fou de cases blanches des Blancs est mauvais, il est enfermé. Celui des Noirs peut revenir en c8. Le jeu des Noirs est assez naturel, avec l’idée de jouer h5, puis g4. Les Blancs ne peuvent pas faire grand-chose, leurs pièces sont encombrées… »
Benoît a effectivement suivi le plan proposé par Nathan et a concrétisé son avantage !

EDL – Livry 1 – 0

En coupe de France, en cas d’égalité entre les 2 équipes, c’est le résultat du premier échiquier qui détermine le résultat du match. Au premier échiquier justement, je rencontre donc Abdelaziz Onkoud avec les pièces noires.
Mon début « moderne » se transforme en une variante originale dénommée « Hippopotame » ; au bout de 11 coups de part et d’autre, c’est un peu comme si j’avais joué mes coups indépendamment des coups des Blancs !

Ce qui est surprenant avec cette ouverture, c’est que les moteurs d’analyse indiquent un avantage Blanc important dès les premiers coups (Entre + 0,8 et +0,9).
Dans la position suivante…

… j’ai réussi à maintenir l’équilibre en jouant 19. … f6 et en échangeant les Dames. Après de nombreuses manœuvres de part et d’autre, la nulle fut conclue au 53ème coup.

EDL – Livry 1,5 – 0,5

A ce moment-là, rien n’est joué. Alain n’est pas dans une position facile et la partie de Laurent peut basculer à tout moment.
Laurent a joué une partie très tactique. Plusieurs positions critiques sont apparues dans la partie et chaque camp a eu l’opportunité de prendre un avantage décisif. La première position critique arrive au 15ème coup :

Julian (Minime) et Marc-Antoine (Benjamin) : « Comme le Roi noir est au centre, il faut l’attaquer… donc trouver des échecs ». C’est ainsi que la suite jouée par Laurent fut proposée avec « 16. Fxf7 Rxf7 17. Dd5 et 18. Dxe4
Au 36ème coup, les 2 joueurs arrivent dans cette position tendue :

Les Noirs sont en crise de temps et jouent très vite 36. … Df1+. Au lieu de cela, ils auraient pu prendre un avantage décisif. C’est au tour de Paul de venir proposer son éclairage : « Il faut jouer Txh3+ et c’est gagnant ! ». Lorsque je réponds que les Blancs prennent alors la Tour, justement avec leur Tour postée en a3, il rectifie : « Oui, il y a d’abord Fxa3 … et ensuite Txh3 mène à un mat forcé ! »
Après 37. Fg1 Fxa3, Laurent a pris l’avantage avec 38. Dd5 et ne l’a plus lâché !

EDL – Livry 2,5 – 0,5 Nous sommes donc qualifiés !

Comme à son habitude, Alain a joué une partie « marathon » de 95 coups, avec les Blancs. Après une ouverture rapidement jouée, les Noirs peuvent prendre un avantage durable au 15ème coup, sans pour autant être décisif.

C’est Vincent (Minime) qui prend la parole ; après quelques questions de ma part, il propose de finalement de poursuivre par 15. … Db6. Pression sur b2 et sur f2, et si les Blancs jouent b3, alors c’est le pion c3 qui est sous la menace du puissant Fg7 !
Les Noirs ont opté pour 15. …Cf4 et après plusieurs échanges de pièces, les Blancs ont longtemps joué une position légèrement inférieure, avec Cavalier – Dame contre Fou – Dame. Profitant de quelques imprécisions, ils ont fini par prendre les pions faibles du camp Noir, qui a déposé les armes au 95ème coup.

EDL – Livry 3,5 – 0,5

Une photo d’équipe avant de partir …

CdF2018-20191T

Et rendez-vous donc au prochain tour !

8 commentaires.

  1. Merci Emmanuel pour le CR et bravo pour ta perf !

  2. En tout cas, la relève est assurée par les jeunes !

  3. Super idée de CR ! Par contre j’ai bien l’impression que dans quelques années les jeunes ne se contenteront plus d’analyser les parties, ils joueront à notre place !

  4. Belle perf Manu !
    bravo pour ton idée originale de demander leur point de vue aux jeunes;
    C’est un vrai plaisir de les voir élaborer de la stratégie et de trouver de la tactique (que parfois nous ne voyons pas, je parle d’expérience !)

  5. Merci pour ce super CR !
    Eh oui, j’étais tellement persuadé qu’il allait jouer 36..Df1 + oubliant peut-être
    que je pouvais jouer 37)Fg1 que j’ai oublié 36)..Fxa3,,,je pouvais alors abandonner :(

  6. @Alain, Emmanuel et Olivier : un petit compte-rendu du championnat du Val-d’Oise jeunes où les enghiennois brillèrent ?

  7. Pour ma part, je trouve que c’est une bonne idée 😉

  8. Pour ma part, je trouve que c’est une excellente idée, comme toute idée venant du Chef d’ailleurs… d’autant plus qu’il y a des photos 😉

Commenter.