Retrouvez à tout moment le calendrier 2018-2019

[VO R5] Le Compte-rendu d’Olivier

L’enjeu de cette compétition est la (re)montée de notre équipe 2 en N4. Dans le doute sur les possibilités de repêchage éventuelles du deuxième, l’objectif est donc pour l’échiquier du lac de terminer premier de cette poule.

Jusque là, les choses s’étaient bien déroulées et nous avions fait le plein de point. À la lecture du tableau et des compos, il apparaissait que Beaumont, notre adversaire du jour, était l’équipe la plus forte que nous aurions à affronter (une incertitude sur ce point cependant, due au fait que certains des clubs engagés ont une réserve d’effectif suffisante pour aligner une équipe survitaminée dans les deux dernières rondes).

Beaumont / EDL 2 constituait une affiche équilibrée, sachant que notre adversaire aligne une compo très stable constituée de joueurs expérimentés.

Un match décisif autant qu’incertain donc !

Las, Mokhtar, le capitaine de notre valeureuse équipe, annonçait très tôt son indisponibilité, suivi par Alain B, puis Serge, puis Rémi !! Finalement, la partie essentielle de l’ossature de l’équipe faisait défaut et il nous fallait palier en urgence ce brutal et considérable affaiblissement.

De surcroît, il se trouve que le même jour, l’équipe de N3 jouait un match décisif (pour la montée en N2 s’entend, pas pour le maintien) au Vésinet. Pas évident de déshabiller N3 pour habiller VO…

Ayant été informé de cette situation préoccupante, Benoît soupesa les enjeux respectifs de la N3 et du VO et fit tourner son logiciel interne de maître compositeur d’effectif ;

Pour la N3, ayant anticipé une courte victoire de St Just sur Cergy, il rédigea une compo suffisante pour faire une nulle tranquille au Vésinet 😉 de manière à conserver de justesse la première place du groupe :) cf. le CR précédent.

Ce faisant, il libéra deux des joueurs de N3, Kader et moi même, simultanément adoubé Kptain VO intérimaire par Mokhtar.

Malgré ces renforts, notre équipe n’était pas encore au complet à l’approche de la date fatidique.

Heureusement, David accepta de nous gratifier de son premier match par équipe de la saison, Marc M. nous rejoignit sur des charbons ardents et Nathan compléta l’effectif.

Finalement, cette compo artisanale aboutit à une équipe de bonne tenue, qui se mit en marche en direction de Beaumont.

Sur le papier, nous avions un avantage sensible sur les trois premiers échiquiers et un désavantage sensible sur les deux derniers ;

Pourtant, c’est sur le derrnier que nous ouvrîmes le score !

FXD – Marc M

dans cette position, les blancs jouèrent 22. Cxc6, avec l’idée de gagner la qualité après Txc6 23. Dxd5+, Oubliant 23…Te6 qui défend tout et Marc, après avoir regroupé ses forces et soustrait son roi au clouage, consolida son décisif avantage.

Une bévue en amenant parfois une autre, son adversaire gaffa peu de coups après (en sacrifiant sa dame pour un mat du couloir…qui malheureusement ne matait pas, le fou goinfre de Marc revenant in extremis sauver son roi du péril) et il abandonna dans la foulée.

Compte tenu du fait que nos positions étaient à ce moment sans gros risques sur les autres échiquiers, cette victoire augurait bien de la suite du match !

EDL 1 – Beaumont 0

FC – David

David empocha dès l’ouverture un pion cédé par son adversaire sans réelle compensation. Il échangea tranquillement les pièces dans un milieu de jeu purement technique, de manière à faire valoir lentement mais sûrement son minime avantage matériel.

 

Dans la position suivante où les blancs viennent de jouer f4,

il ne manqua pas l’occasion de simplifier par 33…Cc4 + 34.Cxc4 bxc4 et après 35.a3 c5 34.bxc5 Rxc5, la finale de tours est désespérante pour les blancs en raison du manque de mobilité de leur tour et de la faiblesse de a3 et c3, très difficiles à conserver après Tb6-b3 ; Par ailleurs, les noirs menacent d’échanger par Te4.

Les blancs choisirent 37.Rc2 Te2+ 38. Td2 et après avoir échangé les tours, David concrétisa son avantage en finale de pions.

EDL 2 – Beaumont 0

JT – Kader

Au premier échiquier, la partie ressembla à un duel d’observation, chaque adversaire manœuvrant sur ses cases fortes sans donner d’ouverture à l’autre ; finalement des échanges massifs se produisirent à partir du 20ème coup, pour aboutir à la position suivante :

Sauf à s’appeler Stockfish, et encore, on ne voit pas bien comment forcer quoi que ce soit si l’adversaire s’y oppose. Kader choisit la variante la plus dynamique avec 28…Dg3 mais après 29. Dxf7 Dxe3+ 30.Rb1 Td7 31.Df8+ Rc7 32.Tf1 Dd3+ la nulle fut conclue rapidement.

EDL 2 – Beaumont 0

Après trois parties, nous avions le match nul en poche, mais le demi point supplémentaire qui nous permettait de gagner n’était acquis sur aucun des deux échiquiers restants, celui de Nathan et le mien.

Olivier – PB

Mon adversaire transposa aussi rapidement que possible la ligne que je proposai dans une tout autre que j’aime moins et que manifestement, il maîtrise mieux que moi. Aussi dépensai-je pas mal de temps pour trouver du jeu dans une position qui ne me plaisait pas trop, sans succès. Mon adversaire retint sans difficulté le semblant d’initiative que j’avais au centre puis réussit à mettre en marche sa majorité à l’aile dame.

Les noirs viennent de reprendre un pion par 29…bxc4.

Trois coups avant, j’avais joué 26. Cd5 Fxd5 27.exd5, dans l’espoir d’établir, à la faveur des fous de couleurs opposées, une forteresse sur les cases blanches pour bloquer l’avance du pion c. Sans sous- estimer la solidité de la position blanche, mais considérant l’obligation pour mon adversaire de gagner pour sauver le match, je m’apprêtais à manoeuvrer longtemps dans une morne défense.

De surcroît, j’étais à la pendule dans la situation que notre Kptain-de-N3-nous-répète-qu’il-ne-faut pas-y-être (et je dois dire qu’il a raison) 😉

Aussi, fus-je délivré de ces ruminations agitées lorsque mon adversaire assortit son 29…bxc4 … d’une proposition de nulle, que j’acceptai illico, scellant ainsi le sort du match en notre faveur.

Il nous apparût à l’analyse qu’après 30. Tb1, le seul coup que j’avais eu le temps d’entrevoir, les noirs n’étaient pas les seuls à avoir du jeu, et qu’ils devaient rester très vigilants (sans pour autant être réellement en danger) sur les thèmes blancs qui mixent les coups d6, Tb7 et Dg4+ ou Dh5.

Mais bon.

EDL 2 – Beaumont 0

Le match étant gagné, Nathan pouvait jouer « sans pression » la suite de ce qui était clairement la partie la plus compliquée et la plus à rebondissements de la soirée !

Nathan – JMP

Après transpositions, la position était une sorte d’indienne en premier, dans laquelle les noirs ont fait le grand roque. Dans une position confortable, Nathan opta pour une poussée centrale de ses pions e et f, mais oublia qu’il en perdait un, ce qui laissait les noirs dans une position prometteuse, en tout cas de mon point de vue pendant la partie.

Je fis grise mine, puisqu’à ce moment, seule la partie de Marc était terminé et que beaucoup de résultats restaient possibles.

Peu de coups après, sous estimant probablement sa propre position, son adversaire le lui rendit pour diminuer un peu la tension en échangeant une paire de pièces mineures.

Chacun s’attaqua au roque de l’autre, celui des noirs fut affaibli sur la grande diagonale, et celui des blancs… finit par disparaître et le roi blanc se réfugia derrière un fantassin adverse. La partie était à couteau tirée, et c’est Nathan qui fut le premier à manquer de la faire basculer :

Dans la position suivante,

il oublia le thème 37.Cxb6! Dxb6 (37…axb6 38. a7 je vous laisse vérifier que les blancs arrivent les premiers même avec Dxe5+. Il est vrai que devant l’échiquier cela peut faire un peu peur ! 😉 ) 38.Dxb6 axb6 39.a7 et 40. a8=D qui regagne la tour et laisse les blancs avec une finale gagnante.

Il opta pour le plus sage 37.Dxe6 et pris le pion h3 ; Finalement, son adversaire réussit à activer ses pièces lourdes et dans la position finale ouverte à tous les vents, ce sont les noirs qui à leur tour manquèrent le KO :

(les blancs viennent de parer l’échec par Dg4)

42…Dh7 !! avec l’idée 43…Dh2+ ou 43…Tg8 posait au blancs, qui n’ont plus le temps d’activer le tour ni aucun échec à leur disposition, des problèmes insurmontables.

Au lieu de cette suite, le noirs proposèrent la répétition des coups Dd5 – De4, Dg8+ – Dg4, Dd5 etc.

et la nulle fut la digne conclusion de cette partie mouvementée.

Finalement, les renforts de l’équipe A sensés marquer partagèrent le point avec humilité, Nathan tint son rang et ce furent l’outsider Marc et le come-back David qui assurèrent le gain du match :)

 

EDL 2 – Beaumont 0

 

7 commentaires.

  1. Merci Olivier pour ce compte-rendu exhaustif et abondamment illustré.

    Et bravo à toute l’équipe pour ce beau résultat.

  2. Déjà en ligne ! Quel efficacité Kptain !
    A bientôt

  3. Super boulot Olivier tu es un commentateur sportif

  4. Merci Marc !
    Bon kptain, on va falloir plier les gaules de conteur, plus personne ne lit, en tout cas ne commente.
    snif

  5. il va falloir !

  6. Merci Olivier et bravo à toute l’equipe !

  7. Ne soit pas pessimiste Olivier. Je sais qu’il y a de nombreux lecteurs qui ne commentent pas.

Commenter.