Retrouvez à tout moment le calendrier 2018-2019

[N3 R1] : Victoire logique

Pour la première ronde d’interclubs nationale 3, l’échiquier du lac s’impose logiquement à Magnanville sur le score de 5 à 1.
Prochaines rondes samedi 16 novembre à Bois-Colombes et dimanche 17 novembre à Enghien-les-Bains contre Franconville.
Voilà…
Voilà, voilà.
C’est tout.

Bon OK. OK.

Pfff…

Vous voulez des détails ?
B’en vous n’en aurez pas beaucoup…

Et oui : le petit 1 du 5 à 1 là-haut c’est moi.
Alors j’ai pas trop eu le temps de me promener.

Enfin bon, quelques mots quand même :

Au 1er échiquier Antoine et son adversaire ont dû réciter quelques coups de théorie incompréhensibles d’un début où chacun joue des coups anti-positionnels. Bientôt, les pièces noires étaient ficelées mais les pièces blanches qui les immobilisaient ne pouvaient elles-mêmes bouger au risque de libérer les noirs. Et une nulle logique fut conclue.

Au 2e échiquier, Réda montra que le double expresso pris en route avait été utile : Il sacrifia un pion dans l’ouverture, obtint l’initiative et ne la lâcha plus par son jeu énergique. Finalement une petite combinaison lui permit de remporter la victoire.

Alain V. au 3e échiquier fut le premier à terminer – victorieusement – sa partie pourtant commencée par une variante réputée très calme, les dames étant échangées précocement. Son adversaire crut jouer activement mais bientôt Alain tissa un réseau de mat autour du roi blanc aventuré.

Emmanuel a abandonné son gambit fétiche, sauf contre la défense choisie par son adversaire. Rapidement, la position blanche devint écrasante malgré le pion de moins. Le quatrième échiquier de Magnanville lâcha du lest pour ne retarder l’inévitable que de quelques coups.

La partie d’Alain K. fut, une fois de plus, la dernière à finir. Après son début personnel, il obtint peu à peu un léger avantage que la transition prématurée en finale de dame fit disparaître. Puis son adversaire échangea les dames pour une finale de Roi perdue… mais Alain lui rendit immédiatement la politesse. Le magnanvillois n’en profita pas et la partie redevint une finale de Dame qui s’acheva finalement par un logique partage du point.

Nathan étaient le seul joueur à affronter un adversaire d’un classement comparable au sien. Il récupéra rapidement le pion gambité puis abîma la structure de pions adverse ce qui lui créa un pion passé central dont l’avancée décida bientôt de la partie.

Laurent avait obtenu une bonne position dans l’ouverture mais son adversaire se défendit avec précision. Dans la finale, la position de Laurent semblait à peine supérieure lorsque son adversaire dépassa le temps de réflexion imparti.

Voilà, voilà, voilà…

Oui. Bon. OK.

J’ai obtenu une position supérieure puis j’ai fait le malin en prenant un pion de la mauvaise manière. Mon adversaire a profité d’un motif tactique évident que je croyais pouvoir réfuter. J’ai transposé en finale inférieure que mon adversaire à bien fait fructifier.

Finalement une victoire logique compte tenu des classements des protagonistes et les bonnes résolutions respectées.

2 commentaires.

  1. Merci Chef pour votre efficacité à rédiger tous ces CR !

  2. Quelle abnégation Kptain, de CR rédiger malgré la(seule)défaite !
    Et en plus, de le rendre stimulant à lire !

    N’avait on pas décreté en son temps, lors d’un voyage en voiture vers je ne sais plus quelle victoire, que dans ce cas précis, le joueur était déchargé de cette lourde tâche…s’il en faisait la demande ?

    Je gage que tu ne l’as pas fait, la demande, Kptain, tu aimes trop ça les CR, avoue le !
    :)

Commenter.