Les inscriptions 2020-2021 sont ouvertes !

N3 ronde 1 : Les Préliminaires

Le compte-rendu de Monsieur Le Président

Centre Amoureux

Ayant terminé ma partie dans les premiers et restant donc fidèle à mon pseudonyme Lucky Luke, je me propose logiquement de faire le compte rendu du match qui nous oppose à Arras. Le nom de la salle jeux m’a inspiré le titre de ce compte rendu et je vous propose donc d’entrer dans les coulisses d’une rencontre de N3 où tout se joue dans les préliminaires.

Je ne rentrerais pas dans le commentaire des parties, jugeant ce volet plutôt rébarbatif, les joueurs d’échecs ayant bizarrement une propension naturelle à toujours jouer la même chose surtout au début. Les lecteurs en mal de théorie pourront donc se référer aux comptes rendus très documentés des rencontres précédentes faits par mes talentueux colistiers.
Revenons un peu en arrière, nous sommes Dimanche matin et nous nous préparons à partir à trois équipages, pour partie à cause des précautions lié au Covid, et surtout parce que c’était plus pratique.

A 10 heures précises, nos trois véhicules se mettent en ordre de marche dispersé mais vers le même objectif. Mon passager est très ponctuel et nous appliquons à la lettre le protocole sanitaire : un à l’arrière, côté opposé au chauffeur avec masque obligatoire et aération pendant le trajet.
La circulation est fluide et à mi-parcours, nous recevons un sms du Panda qui nous précise le nom du restaurant choisi par le Chef : Le Bureau.
Ce fut la consternation. Pourquoi faire 170 km et choisir un restaurant « non local » et qui plus est, possède une succursale à Enghien. Il manquerait plus qu’il soit dans un centre commercial. Je me rends compte des limites de la délégation qu’un président doit appliquer surtout sur des sujets aussi importants.
Nous arrivons dans la banlieue d’Arras et la première impression est à l’image du choix du restaurant, quelconque et tristounette. Arrivé dans le centre-ville d’Arras, je retrouve le sourire car le restaurant est magnifiquement situé sur une grande place pavée pleine de charme près d’un beffroi et bordée bâtiment à l’architecture typique.

place des héros

Nous retrouvons Prof et le Diplomate sur la place et rejoignons le reste de l’équipe qui nous attendait à l’intérieur du restaurant où allait se sceller le sort de la rencontre.
L’ambiance est détendue et nous sommes autorisés à tomber les masques, des études gouvernementales ayant conclu que la Covid était refoulée par les odeurs de nourriture et ne franchissait pas la porte des restaurants.

De gauche à droite en passant par le fond : Le Panda, Lucky Luke, Le Diplomate, Prof, Le Chef, L’Acrobate, Le Gangster et Joker.

De gauche à droite en passant par le fond : Le Panda, Lucky Luke, Le Diplomate, Prof, Le Chef, L’Acrobate, Le Gangster et Joker.

Le chef sentant mon regard encore réprobateur, se justifie à demi-mot en m’expliquant que la spécialité locale était l’andouillette, plat qui pouvait être clivant. Je ne mange pas non plus d’andouillette. L’incident est clos.

Le repas commença par un apéritif. Le diplomate choisit un jus de tomate, vertueux par ses propriétés diététiques et amaigrissantes. Bien lui en a pris. Il gagna sa partie, 1 à 0 pour Enghien.

Le Chef et Prof choisissent une bière servie dans un verre qui la propriété de se vider brutalement sur le buveur non averti en fin de verre. Nos deux compères sont des habitués de ce remède revigorant, appelé Kwak, et ne se laissent pas surprendre.

la Kwak

Les convives passent leurs commandes – tous s’observent pour savoir si quelqu’un commande une entrée mais personne n’ose avouer sa gourmandise. Pas d’entrées – les finances du club sont provisoirement épargnées. Nous passons directement au plat – Pour accompagner son plat, Prof commande un verre de vin qui stimulera sa créativité – 2 à 0 pour Enghien.

Je commande pour ma part un steak à cheval avec des frites, que j’espère locales, agrémenté d’une sauce barbecue. Arrivé à la dernière bouchée de mon steak, je me rends compte que la sauce barbecue n’a toujours pas été servie. La serveuse très commercialement me propose une deuxième portion de frites pour accompagner ma sauce. Les deuxièmes frites une fois servies, le Panda remarque que Joker (le pseudo auto-proclamé de David, eu égard à sa propension naturelle à faire des jeux de mots souvent compris de lui seul – ndlr) a deux coupelles de sauce vides empilées l’une sur l’autre à proximité son assiette. Il avait mangé ma sauce barbecue !
Bien mal lui en a pris, elle lui restera sur l’estomac. 2 à 1.

joker

Je mange mes frites sous le regard concupiscent du Panda qui crie à l’injustice. Cette deuxième portion de frites consommatrice d’énergie m’a sans doute affaibli et je suis contraint d’accepter la nulle. 2 à 1 pour Enghien.

Le Panda qui ne s’est toujours pas remis du régime de faveur dont j’ai fait l’objet commande pour le dessert en guise représailles un café gourmand mais se déclare non intéressé par le côté gourmand.
Pourquoi alors commander un café gourmand ? me dis-je. Contrairement à l’engagement pris, il se précipite sur l’une des trois gourmandises proposées.

panda

Voyant le regard réprobateur de l’assemblée, il fait don à regret du reste de ses gourmandises à l’Acrobate ravi.

père et fils

Cette contrariété lui coutera la partie alors que l’Acrobate avec cette dose de glucose supplémentaire gagnera la sienne. 3 à 2 pour Enghien.

Le Gangster commanda un Roibous gourmand, spécialité Sud-Africaine mais qui a semble-t-il eut des effets secondaires hallucinogènes. 3 partout.

le thé

Le Chef sans doute rongé par le remord d’avoir contrarié son président perdit sa partie. 3 à 4. Victoire d’Arras.
Et voilà comment se joue dans les préliminaires le sort d’une rencontre de N3.
Tout le résumé de la rencontre se trouve sur la feuille de match en annexe.

la note

Notre voyage à Arras fut enfin l’occasion de découvrir deux innovations majeures.
La première concerne les tables de jeux adaptées pour respecter la distanciation sociale en mettant plus d’espace entre les joueurs grâce à un plateau carré. Le principal inconvénient pour les joueurs qui ont des petits bras, comme le Panda à l’image, est qu’ils ne peuvent pas atteindre la 8e rangée pour prendre ou poser des pièces.

une table

Le Panda dû donc adapter sa stratégie en attendant que son adversaire mette les pièces à sa portée. Ce qui fut fait, son adversaire ayant eu la courtoisie de rapprocher toutes les pièces noires à portée de main du roi blanc du Panda, tant et si bien que le Panda du choisir entre une menace de mat ou la perte de pions. Le faux café gourmand nous l’avons vu scella finalement le sort de la rencontre.

La deuxième innovation est un accessoire posé sur chaque table appelé « chevalet ». Il consiste en un morceau de carton plié en deux sur lequel figure le numéro de la table du joueur, et qui permet aux joueurs au moment des rencontres par équipes de se diriger directement vers le bon échiquier.

chevalet

« Extraordinaire ! » « Génial ! » « Comment nous n’y avons pas pensé avant ? » Déclarèrent à l’unisson les membres de l’échiquier du lac.
Et c’est donc une équipe d’Enghien qui s’en retourne battue par une équipe d’Arras méritante, mais riche d’une nouvelle idée qui ne manquera pas d’être mise en pratique pour notre prochaine rencontre à domicile.

7 commentaires.

  1. Merci Monsieur Le Président pour ce compte-rendu complet à l’iconographie soignée.

    Je tiens à préciser que le choix du restaurant est aussi dû à son emplacement : j’espérais que le nom de l’endroit “Place des Héros” serait approprié à notre future prestation. Il n’en fut rien, hélas !

  2. Bravo pour ce compte-rendu très humoristique et original !

  3. Un CR enlevé, drôle, créatif…et rapide !
    Bravo Alain, Pardon Président :)

    Si l’on fait “le papier” avant le match et que l’on compare au résultat, le nom de l’endroit “Place des Héros” est approprié à la prestation de nos adversaires.

  4. Le seul petit bémol de ce compte-rendu , c’est le passage où l’on tombe à bras raccourcis sur le panda :)

  5. Bravo M. le Président pour ce brillant compte-rendu.
    Merci de m’avoir accueilli dans l’équipe de N3, même si je n’ai brillé qu’à la table du restaurant et non pas à celle de jeu.
    Journée ARRASsante (il ne faut pas faire mentir le surnom du JOKER) mais très agréable.

  6. Merci Président pour ce compte rendu ! Si j’avais été parmi vous, je me serais sans doute trompé dans la variante des plats !

  7. Merci et bravo pour ce compte-rendu très original ! Une mention pour le jus de tomate :-)

Commenter.