Retrouvez à tout moment le calendrier 2018-2019

[N3] R2 : Situations critiques et voyage dans le temps

Compte rendu d’Emmanuel

Vous le savez sans doute, lorsqu’une équipe joue en Nationale 3 et qu’elle reçoit, elle doit proposer un arbitre. Une particularité importante de cette règle en Nationale 3 est que l’arbitre peut être l’un des joueurs, ce qui n’est plus possible dans les divisions supérieures.

Au sein de notre équipe, on a 2 arbitres, le Président et le Panda. Alors, on a l’habitude d’écouter leur discours de lancement du match : rappel de la cadence, des quelques nouvelles règles et des aspects logistiques : le café, l’accès aux toilettes et l’ouverture / fermeture de la porte d’entrée (c’est surtout pour les fumeurs ou ceux qui aiment bien aller se dégourdir les jambes et mieux profiter de la vue sur le lac…). Ce fameux discours se conclut souvent par « Et bien sûr, n’oubliez pas d’éteindre vos téléphones portables, vos réveils !? Ou tout autre objet susceptible de faire du bruit ?! »
A ce moment-là, chacun vérifie une dernière fois et s’il est déjà 14h15 et que tout le monde est là, les Noirs appuient et bonne partie !

Le dimanche 20 novembre, nous recevons l’équipe de Neuilly-sur-Seine. A 14h20, il manque encore 2 joueurs à nos adversaires, mais comme leur arrivée est imminente, le match est lancé. A 14h22, les voilà qui arrivent, se précipitent à leur place en accrochant au passage leur manteau. A 14h23, un téléphone sonne, l’un des joueurs se dirige vers son manteau, éteint son téléphone avec un grand sourire. Ni son adversaire, ni Antoine en tant qu’arbitre du jour, n’interviennent. L’important, c’est de jouer 😉 Et aussi de bien gérer les situations critiques… Voilà donc le fil conducteur pour commenter le match !

Ah, j’oubliais… Quelques instants avant le match, une conversation se fait entendre ici et là :
– « Qu’est-ce qu’on fait Chef ? Quelles sont les consignes ? Chef ? Chef ? »
– « Euh…, le Chef n’est pas là aujourd’hui, en mission secrète … »
– « On fait comment alors? »
– « Bah, on joue, tout simplement et pas de Zeitnot, enfin tu sais tout ça … »
– « Et il manque … Tu sais, ce que le Chef dit toujours à la fin !? »
– « Montjoie ! Saint Denis ! »

C’est dingue cette dépendance vis-à-vis du Chef ! Quoique … Après tout, c’est vrai que le Chef, c’est la figure emblématique de l’équipe, que sans le Chef, ce n’est pas pareil.

Bon, revenons au match …

Laurent, alias « Le Panda », joue une position équilibrée avec les Noirs, avec un brin d’assurance de plus que son adversaire. Cela l’amène à gagner un pion. Son adversaire aurait pu essayer de rétablir l’équilibre en jouant 27. Tc7

Il préféra 27. Tc6 et Laurent a finalement concrétisé son avantage.

EDL – Neuilly 1-0

Reda, alias … euh, je ne sais plus…, ah oui « Farinov », a rapidement pris un avantage d’espace et de développement avec les Blancs, mais tout est à faire. Dans la position critique suivante, il joue avec énergie … et prend un avantage qu’il ne lâchera pas !

Quel est donc ce fameux coup ? C’est à vous …

EDL – Neuilly 2-0

Kader, alias « Le Chirurgien », sort très vite des sentiers battus avec les Noirs et repousse, avec une précision chirurgicale, les assauts de son adversaire, tantôt à l’Ouest, tantôt à l’Est. La position est tendue, avec un léger plus pour les Blancs dans la situation critique suivante :

Après 33. Df2, les Noirs prennent a3 et profitent d’une erreur des Blancs pour gagner une pièce et la partie quelques coups plus tard.
Comment les Blancs auraient-ils pu continuer pour conserver l’initiative ?
EDL – Neuilly 3-0

Emmanuel, alias « Le Diplomate », égalise rapidement avec les Noirs, prend des risques en ouvrant le jeu et finit par gagner un pion à l’entrée de la finale. La position est cependant égale, à condition de trouver le bon coup dans la position critique qui suit :

Les Blancs se trompent, jouent 26. b4 et laissent aux Noirs l’occasion de prendre le chemin de la victoire.
Quel était donc le coup juste pour les Blancs ?
EDL – Neuilly 4-0

Alain V., alias « Le Prof », joue avec les Noirs comme un célèbre entraineur, qui a également été champion de France en 1998 (Facile à trouver …). Sa position avec les Noirs est solide et devient avantageuse lorsque son adversaire cède la paire de fous et la colonne « a ». Une nulle suffit pour assurer la victoire de l’équipe et le temps manque à Alain pour trouver le moyen de conclure dans la position suivante :

Quel coup donnait l’avantage aux Noirs ?

Après 34. … Fxc3 et quelques imprécisions, les Noirs n’ont plus qu’un léger avantage et proposent le partage des points, aussitôt accepté.

EDL – Neuilly 4-0

Olivier, alias « Le Gangster », a les Blancs. Il joue une partie « propre » comme on dit dans notre jargon : il dispose d’un avantage d’espace, provoque petit à petit des faiblesses durables dans le camp adverse et gagne du matériel.

Dans cette position, son adversaire décide de tenter le tout pour le tout. Un échec perpétuel à la clé après 40. … Txe3 41. fxe3 Dxe3 ? Peut-être pas mais de quoi semer le doute en tout cas et le besoin de jouer avec précision du côté des Blancs, ce qu’Olivier ne manqua pas de faire !
EDL – Neuilly 5-0

Alain K., alias Lucky Luke, joue une ouverture tranquille avec les Blancs, utilise de subtiles manœuvres, défend ses positions et arrive dans une position égale au 43ème coup.

La paix sera signée au 86ème coup, Alain refusant la proposition de nulle de son adversaire et essayant de lui mettre la pression jusqu’au bout.
[NDLR ] – Un voyage dans le temps a été nécessaire pour déchiffrer les feuilles de parties de cette rencontre – Heureusement que Doc et Marty étaient disponibles pour assurer ce voyage et que Champollion avait un peu de temps – C’est un ami du Chef, une amitié de l’époque où le Chef utilisait la machine à remonter dans le temps pour assister aux plus belles parties de Louis-Charles Mahé de La Bourdonnais – D’ailleurs, il faut avouer que la rédaction a mis plus de temps que prévu pour revenir à notre époque, après un séjour mémorable à Zurich du 28 août au 24 octobre 1953…

EDL – Neuilly 5-0

Antoine, alias « Le Président », joue avec les Blancs une position à double tranchant, en choisissant de laisser son Roi au centre ; son adversaire sacrifie un pion pour se libérer et trouver de l’activité.

Dans la position ci-dessus, Antoine continua par 28. f3, avec l’avantage mais peu de temps et une position compliquée. Son adversaire réussit à infiltrer sa Dame avec de fortes menaces, provoquant l’abandon …

Est-ce qu’il y avait mieux pour Antoine ? C’est à vous …

EDL – Neuilly 5-1

Qu’est-ce qui a donc fait la différence au cours de ce match ? L’expérience certes, mais plus précisément le fait que nous avons globalement mieux géré les situations critiques, même si nous étions pour la plupart en « Zeitnot » (A ne surtout pas dire au Chef…)

Et pour finir, on trinque tous ensemble, avec le fameux jus de pomme ! (Sauf Kader, déjà parti, attendu pour d’autres interventions chirurgicales…)

EDL Ronde 2

Diplomatiquement vôtre 😉

23 commentaires.

  1. Hourra !
    (tout vient à point qui sait attendre)

  2. bravo, on lache rien ! euh non, en marche! non plus… Montjoie ! Saint Denis !

  3. Merci Manu pour ce compte rendu fidèle de l’action !

    Et bravo à toute l’équipe, ainsi qu’à Olivier, capitaine par intérim !

  4. Un beau souvenir ce match.
    Merci Manu, diplomati 😉
    A cette semaine pour la suite de l’IDF jeunes !

  5. Merci Manu pour ce CR !
    J’ai commencé a regarder les diagrammes, et notamment la position d’Antoine.
    Rien trouvé de convaincant pour l’instant.
    Je continue a chercher….
    :)

  6. Et voila !
    Encore une infraction aux règles du jeu d’échecs.
    L’avertissement – pourtant très clair – de la COFEROAD n’a pas suffit.

  7. N’en déplaise à la COFEROAD, je soutien entièrement la décision de l’arbitre qui a su faire preuve d’une intelligence de situation remarquable !

  8. Pour la position d’Antoine un petit essai ( vous m’excuserez par avance de la justesse des analyses..faudra vérifier avec l’ordi !
    :)
    28) Cf5 si 28..Fh5 ?! 29) Dh3 De8 ( si 29..Fg6?? 30) Ch6++-)
    30)Ch6+ Fxh6 31) gxh6+ Fg6 avec une position compliquée si 30..Rh8 31) f3 suivi de Cg4 et Cf6 avec avantage blanc
    Si 28..Fxf5 29 exf5 e4 30 Dh3 ( 30 Dxe4 ?? Te8 -+ )
    30..Fg7 31 Td1 Fe5 32 g6 les blancs sont mieux ou 31..Tc2 32 Dg4 Txa2 33 Dxf4 et les blancs sont mieux aussi.

  9. Vous pouriez appeller le “Panda” tout simplement Laurent? 😀

  10. Comment ça marche les transformatio en smyley? (test) 😀 ;D 😛 ;P

  11. J’ai oublier le n à transformation. Pourquoi le clin d’oeil ne marche pas?

  12. test partie 2 :)

  13. test partie 3 :(

  14. Ok, ça marche.

  15. test partie 4 😉

  16. test partie 5 ;(

  17. ça n’existe pas le smyley triste?????

  18. Est-ce que EDL veut dire “échiquier du lac”?

  19. Dis-donc, Paul, tu t’amuses bien avec tous tes tests ? :) Ne sais-tu pas qu’on ne se moque pas impunément du Panda et que sa colère sera terrible ? 😉

    EDL signifie bien “Échiquier du Lac”.

  20. Bon, vous êtes prévenus maintenant, il va falloir limiter l’utilisation des smiley…on est surveillé par Paul !

  21. par Inter Paul :)

  22. … Qui recherche un gangster !

  23. La vache, vais jouer la variante transposition camouflage avec les noirs, dans la pénombre :)

Commenter.