Les inscriptions 2020-2021 sont ouvertes !

[N3 R4] : Miscellanées

* Alain Yerchoff nous a quitté. Pendant plus de 10 ans, il a été mon président à Argenteuil puis à Franconville, clubs qu’il avait créés. Sous sa dynamique impulsion l’équipe première qu’il accompagnait souvent dans ses déplacements était monté en 2e division. Il est à l’origine du tournoi de Franconville qui en est maintenant à sa 30e édition et, grâce à lui, nous avions tissé des liens étroits avec le club de Viernheim, la ville jumelée avec Franconville. Merci Alain pour ton dévouement.

* Signe du destin, hommage posthume ou simple coïncidence ? J’ai joué ce dimanche le même début que lors de mon tout premier match pour Argenteuil, disputé sous son œil attentif. Puis j’ai effectué le même sacrifice de tour sur le pion d5 que lors de cette partie, sacrifice qui fut alors accepté et qui m’apporta l’une de mes plus mémorables victoires.

* Laurent est un perfectionniste aussi bien devant l’échiquier qu’avant les matches. Chaque samedi précédant une rencontre, Il vérifie le matériel pour le lendemain. Nos deux équipes jouant à domicile et devant les quelques légers signes de faiblesse que présentaient quelques rares pendules, il me fit demander à nos adversaires d’en apporter quelques-unes pour pallier tout dysfonctionnement intempestif. Je remercie donc les joueurs de Maisons-Laffitte et les prie de m’excuser de les avoir inutilement surchargé.

* Tandis que je déposais près de la cafetière une bouteille de « jus de pomme » et un paquet de biscuits roses pour l’encas d’après match, Réda me demanda : « Serais-tu allé à Reims ? » montrant ainsi qu’il est un fin connaisseur des spécialités gastronomiques françaises.

* Après plus de vingt années de bons et loyaux services la « sacoche du chef » a pris une retraite bien méritée. Souhaitons à sa remplaçante autant de voyages et une aussi longue vie.

* Il n’y a pas si longtemps (même certains joueurs dont le numéro de licence ne commence pas par A doivent s’en souvenir), l’équipe qui recevait jouait avec les blancs au premier échiquier. Pour équilibrer les distances parcourues indépendamment des couleurs, cette règle n’est plus. Mais les habitudes perdurent. Ainsi Maisons-Laffitte nous a « reçu » à Enghien, nos visiteurs ayant les blancs sur les échiquier impairs.

* Quelques commentaires sur les parties :

** Au premier échiquier Antoine a rapidement pris un net avantage après que son adversaire a échangé son fou de fianchetto pour détériorer la structure de pion de notre premier échiquier.


Toutes les pièces noires sont actives et, déjà en gros zeitnot, les blancs tentèrent de pêcher en eaux troubles par 18. Te2 mais après 18… Fg4 19. f3 Fxf3 20. Cxf3 Txd1 21. Txd1 les noirs ont pris un avantage matériel décisif. Lentement mais sûrement ils l’ont fait fructifier.

** Réda, manifestement confronté à une variante qu’il ne connaissait pas, a rapidement laissé l’initiative à son adversaire. L’ambitieux mais fragile centre des blancs va être détruit après 13… Fxf3


Au lieu du « normal » 14. Fxf3 Cxe5 15.O-O avec du contre-jeu sur la colonne f, il a tenté 14. gxf3 ?! mais ne pourra pas exploiter la colonne g ouverte. Malgré une vaillante résistance, les pions de plus des noirs feront la différence.

** Au troisième échiquier, la partie est longtemps resté approximativement égale, jusqu’à ce qu’Emmanuel, déjà en zeitnot, se trompe en jouant 24… Ce3 ? Après 25. Td4 ! f6 26. Dxe3 fxg5 27. Cxg5 les blancs ont un gros pion de plus.


Emmanuel s’activa en sacrifiant une qualité pour un pion puis la gaffe ennemie lui permit de sauver le demi-point :


Malgré près de vingt minutes à la pendule, les blancs jouèrent 39. Rh4 ?? Après 39… g5+ 40. Rh5 Dg3 ! les blancs n’ont plus que l’échec perpétuel pour éviter le mat !
Un sauvetage inespéré.

** Encore sous la déception de la gaffe ayant causé la perte du pion e5 Benoît rate deux fois le coup gagnant :


Au lieu de 33. Dd3 ?? joué dans la partie 33. Dd4 ! attaquant la tour h8 et libérant la case d6 pour le cavalier gagnait du matériel. Pire après 33… Df4+ ?? 34. Rb1 Dc7 les blancs ont joué 35. Cd6+ ?? au lieu du simple 35. Dxc4. Ils ont néanmoins essayé de pousser dans la finale puis ont finalement proposé le partage du point qui assure le gain du match.

** Olivier devait initialement joué au quatrième échiquier avec les blancs mais, à la réception du message de convocation de l’équipe indiquant l’ordre des échiquiers, il me demanda discrètement de jouer avec les noirs pour « tester ses nouveaux débuts ». Pour ne pas dévoiler la demande de passe-droit aux autres membres de l’équipe et ainsi semer l’anarchie dans nos futures correspondances électroniques, je me suis sacrifié en échangeant avec lui. Dès le premier coup de la partie, l’adversaire d’Olivier ruina sa préparation.
La partie fut longtemps égale puis, dans son soucis d’échanger tout le matériel, l’adversaire d’Olivier lui laissa peu à peu l’initiative.


Olivier préféra échanger les fous et profiter de la plus grande activité de ses pièces plutôt que de gagner un pion par Cxf2. Dans la finale qui s’ensuivit, les noirs continuèrent de pousser mais les blancs se défendirent assez précisément pour s’assurer le partage du point.

** Abdelkader ne joue pas de débuts ambitieux. Il fait sienne la phrase de Lajos Portisch dans l’introduction de son chapitre du livre How to Open a Chess Game : « Votre seul travail dans les ouvertures est d’obtenir un milieu de jeu jouable ».
Ainsi, son adversaire n’a eu aucun mal à égaliser. Puis le combat pour la seule colonne ouverte a été remporté par les blancs mais les échanges précédents n’ont pas modifié l’équilibre. Peut-être encouragé par l’apparente timidité de son adversaire, les noirs ont tenté d’obtenir deux dangereux pions passé liés pour un cavalier en jouant 24… Cxb4 :


Après 25. Ta7 Cc6 ! 26.Tc7 les noirs peuvent se sauver par 26… g5 !! 27. Fg3 b4 ! et les blancs sont en difficulté après 28.Txc6 bxc3 29.Ce1 Ta8. Il doivent donc se résigner à l’égalité après 28. cxb4 Cxb4 29. Txe7 Tc8 30. Tb7 c3 31. Ce1 c2.
Mais les noirs jouèrent 25… Te8 ? et après 26. cxb4 Fxb4 27. Tb7 ! l’avantage blanc est décisif. Kader le fit fructifier sans trembler.

** Après une belle défense dans une ouverture qui lui a parfois causé des problèmes, Laurent a pris l’initiative dans la finale. Son adversaire s’est lui aussi bien défendu.


Les deux joueurs aurait dû prochainement signer la paix des braves après 51… f4, Fa6, Rh6 ou encore Rf6 ; coups des noirs qui préservaient l’équilibre.
Mais, fatigue ? Aveuglement ? Erreur de calcul ? Laurent a choisi 51… Fe8 ? et après 52.Rxd3 f4 53.Ff3 Fxh5 ?? 54. Fxh5 Rxh5 55. b5 Rg4 56. Re2 abandonna. Une cruelle défaite.

** La brillante partie de Nathan mérite des analyses approfondies.


Après une escarmouche ayant sacrifié deux pions et laissé le fou g2 en prise, le benjamin de l’équipe a osé 22. Ff6 ! Les noirs ont refusé le cadeau empoisonné par 22… h5. Mais après 23. Fxh3 Cd7 24. Dg5 Cxf6 25. exf6 Rh7 26. Ff5 ! l’attaque blanche a très rapidement percé.
L’acceptation du sacrifice 22… hxg2 semble amener des variantes passionnantes. Les blancs se permettant même parfois de laisser la tour f1 en prise sur échec !
Nathan, j’attends tes analyses en commentaire 😉

** l’évolution du score :
EdL – ML
1-0 (6e échiquier)
1-1 (2e échiquier)
2-1 (8e échiquier)
2,5-1,5 (3e échiquier)
2,5-2,5 (7e échiquier)
3-3 (5e échiquier)
4-3 (1er échiquier)
4,5-3,5 (4e échiquier)

* La partie d’Emmanuel a droit à deux diagrammes pour le féliciter d’avoir rendu le compte-rendu de la ronde 3 avant que celui de la ronde 4 ne soit publié.

* La ville de Maisons-Laffitte est proche de celle d’Enghien-les-Bains, nos clubs se rencontrent donc assez souvent. Par exemple en nationale 2 durant la saison 2011-2012, ou bien en coupe de France durant la saison 2015-2016. Nous nous sommes aussi rencontré la saison dernière lors de l’ultime ronde (rencontre sans compte-rendu :-( ). Antoine, Laurent, Nathan et Olivier avaient tous rencontré les mêmes adversaires couleurs inversées que cette saison. Les résultats individuels des enghiennois à l’issue de ces quatre parties sont exactement les mêmes que l’année dernière !

* Au podium des joueurs ayant participé à deux matches ou plus, Alain Viot est sur la plus haute marche avec 2 points sur 2, devant Emmanuel 3,5 sur 4. Ils sont suivis de la famille Ravail, Olivier et Nathan ayant marqué 3 points sur 4 (dont un match en N4 pour papa).
Parmi les capitaines de l’équipe de N3, Benoît est seul en tête.

* Notre poule d’interclubs est âprement disputée : après la quatrième ronde nous sommes toujours quatre équipes ex aequo avec 11 points sur 12. Et, capitaine optimiste, je parie que nous serons toujours en tête après la cinquième ronde. 😛

5 commentaires.

  1. Merci Kptain, pour ce CR riche en news, comme un journal.
    Tu tiens la cadence de publication, bravo !!

  2. Merci Chef pour cette belle histoire, quel talent !
    Merci Laurent pour ton énergie et ton dévouement incroyable pour le club !
    Et hommage à Alain Y., personnage incontournable de mes premières participations au tournoi de Franconville et de mes années d’implication au sein du CVOE (au siècle dernier …)

  3. L’hommage du club de Viernheim à Alain : https://www.schachclub-viernheim.de/index.php/47-news/aktuelle-nachrichten/1139-nachruf-alain-yerchoff

  4. Un super CR comme d’habitude !
    La dernière fois que j’ai vu Alain Y c’était au club il y a déjà quelques années.
    Mes condoléances à sa famille et ses proches.

  5. Commentaires très vivants.

Commenter.